Accueil du site > Actualités > Projet de budget 2017 : communiqué d’Ensemble à Gauche

Projet de budget 2017 : communiqué d’Ensemble à Gauche

mardi 13 septembre 2016

Communiqué de presse • Mardi 13 septembre 2016

Projet de budget 2017 : Le Conseil d’Etat poursuit l’austérité Ensemble à Gauche appelle à la résistance sur tous les fronts

Le projet de budget du Conseil d’Etat pour 2017 s’inscrit dans la droite ligne de ceux de 2015 et de 2016 : rationner les prestations à la population pour permettre aux privilégiés de payer moins d’impôts et préparer la défiscalisation massive des bénéfices des grandes entreprises.

Le déficit annoncé de 77 millions, soit moins de 1% des charges de fonctionnement de l’Etat, n’est qu’un artifice pour faire croire qu’« on a fait ce qu’on a pu ». et tenter de contenir une nouvelle flambée de protestations des usagers•ères et des salarié•e•s des services publics. Mais la ficelle est un peu grosse, compte tenu de la compression continue des effectifs et des subventions au regard de l’augmentation accélérée des besoins (croissance démographique, vieillissement de la population, paupérisation de la population etc.).

L’exécutif maintient le cap d’une réduction de 5% des charges de personnel et des subventions à l’horizon 2018, moyennant quelques exceptions ponctuelles régies par la loi ou par un état de nécessité absolue dans quelques secteurs sinistrés.

Le respect annoncé des mécanismes salariaux de la fonction publique pour 2017 n’est pas une surprise, puisque le gouvernement était déjà tenu par un vote explicite du Grand Conseil à verser ces annuités en 2016, et qu’il a simplement refusé jusqu’ici de respecter cette obligation légale.

La cure d’amaigrissement de l’État social se poursuit donc, sous pression des privilégiés de ce canton, qui ne cessent d’exiger la réduction de leurs impôts. Alors que les recettes fiscales des grandes entreprises sont les seules à augmenter, en ligne avec la croissance de leurs bénéfices, le gouvernement s’apprête à leur faire un cadeau fiscal de 600 millions par an, dès 2019, au nom de la version genevoise de la Troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE3).

Ensemble à Gauche ne peut donc que rejeter ce projet de budget 2017 de régression sociale et défendra l’abandon des coupes linéaires sur les effectifs et les subventions pratiquées par le Conseil d’Etat. Dans l’immédiat, nous appelons la population à rejeter la RIE3 et sa version genevoise dans les urnes ce printemps. Et au-delà, nous maintiendrons notre lutte politique en faveur d’une imposition des gros revenus et des plus grosses fortunes, respectivement des gros bénéfices et des gros capitaux, en ligne avec leur capacité contributive afin de permettre une amélioration des conditions de vie de la majorité de la population à travers des services publics de qualité et des politiques publiques solidaires en faveur de l’emploi et du respect de l’environnement.

Pour Ensemble à Gauche

Jean Batou 078 944 27 07

Salika Wanger 079 290 25 68

Pierre Vanek 079 664 74 44

Plan du site |  RSS 2.0