Accueil du site > Elections cantonales 2013 > Opposition et résistance sociale plutôt que participation gouvernementale (...)

Opposition et résistance sociale plutôt que participation gouvernementale !

Communiqué d’Ensemble à Gauche pour le deuxième tour de l’élection du Conseil d’Etat

mercredi 16 octobre 2013

Au vu des résultats des élections cantonales genevoise du 6 octobre, Ensemble à Gauche, à la majorité de ses composantes, a décidé de ne présenter aucun-e candidat-e, au Conseil d’Etat.

En effet, appuyé sur un parlement largement dominé par la droite et le bloc d’extrême-droite, le futur Conseil d’Etat n’aura pas les moyens d’être autre chose qu’un gouvernement de casse écologique et sociale, auquel nous ne voulons en aucun cas participer.

Dans ces circonstances, le rôle d’Ensemble à Gauche est de contribuer à organiser une résistance, dans l’opposition au Parlement bien sûr, dans les urnes également, mais avant tout dans le mouvement social, sur les lieux de travail et dans la rue, aux côtés des syndicats, des associations et des habitant-e-s.

Nous voulons dans la durée, barrer la route à la droite et à l’extrême droite. Mais nous ne pensons pas qu’une participation des Socialistes et des Verts ou même d’Ensemble à Gauche, à un tel gouvernement permette de le faire. La dernière législature en est la démonstration ! Aujourd’hui, la gauche doit avant tout reconstruire un rapport de force social qui permette de répondre aux attentes de la population.

Si le PS et les Verts ne décident pas de mener une politique d’opposition résolue et de renoncer à leur présence au gouvernement, et qu’ils maintiennent donc des candidat-e-s au second tour, leur éventuel échec électoral signerait un nouveau succès de la droite et de l’extrême-droite. Nous entendons contribuer à éviter ce scénario : nous ne sommes en effet pas pour la politique du pire !

C’est pourquoi, si les Socialistes et les Verts décident de rester dans la course à l’exécutif en dépit de la forte majorité réactionnaire sortie des urnes le 6 octobre, nous appellerons à voter pour eux, clairement et fermement, mais sans illusions.

Mais avant tout et dès aujourd’hui, nous appelons les mouvements sociaux et populaires, les forces syndicales et les militant-e-s de gauche à se regrouper pour s’opposer aux mesures antisociales, autoritaires et anti-écologiques, que votera sans aucun doute ce Parlement, certainement le plus réactionnaire qu’ait connu Genève depuis près de 30 ans, et qu’aura à appliquer le prochain gouvernement.

Pour Ensemble à Gauche,

Pierre VANEK (solidaritéS) – Alexander ENILINE (Parti du Travail) - Clarisse MARGUERON (DAL) – Magali ORSINI (La Gauche) – Tony FERNANDEZ (PCG) - David ANDENMATTEN (ACTE)

Plan du site |  RSS 2.0