Accueil du site > Actualités > NON au projet de budget 2017 Stoppons la RIE III avant qu’il ne soit trop (...)

NON au projet de budget 2017 Stoppons la RIE III avant qu’il ne soit trop tard !

Ensemble à Gauche • Communiqué de presse • Genève, 18 novembre 2016

vendredi 18 novembre 2016

Avec le projet de budget 2017, le Conseil d’Etat poursuit une politique d’austérité sans trêve : après des coupes de 144 millions en 2015 et de 152 millions en 2016, il veut imposer des nouvelles économies à hauteur de 60 millions en 2017.

Mais pourquoi cette potion un peu moins amère en 2017 ? Parce que l’exécutif ne peut pas bloquer une troisième fois les annuités de la fonction publique, et qu’il cherche surtout à endormir l’opinion avant de porter une nouvelle attaque extrêmement dure à l’Etat social.

Si le gouvernement serre la vis à la formation, à la santé publique, à l’aide à domicile, aux EMS et aux transports publics depuis 2015… c’est en effet qu’il se prépare à baisser de moitié les impôts des plus grosses entreprises du canton. Ce hold-up fiscal porte le nom de code « RIE III » (Troisième réforme de l’imposition des entreprises).

Résultat prévisible : un trou de 500 millions dans les recettes du canton et des communes dès 2019, alors que la pression démographique augmente, que le nombre d’élèves croît, que les besoins de santé explosent avec le vieillissement de la population, et que la pauvreté se développe.

Aujourd’hui, l’Entente bourgeoise, la Fédération des entreprises romandes (FER) et le Groupement des entreprises multinationales (GEM) veulent amener le PS, les Verts et le MCG à signer un pacte où ils s’engageraient à renoncer à tout projet de loi et à toute initiative ayant une incidence budgétaire pour les 5 prochaines années.

Mais pourquoi le PLR joue-t-il les troubles fêtes dès aujourd’hui ? Pourquoi exige-t-il plus que le doublement des coupes annoncées au budget 2017, alors qu’il plaide en même temps pour la ratification d’un pacte gouvernemental de non-agression ? Parce qu’il veut prendre date en vue des économies massives qu’il se prépare à défendre dans les cinq ans à venir.

Ensemble à Gauche n’est pas dupe de ces manœuvres. De même que nous nous opposerons à la RIE III, nous voterons résolument NON à ce troisième budget d’austérité. Nous appelons la population du Canton à se mobiliser pour défendre les services publics et les prestations sociales. Si nous ne stoppons pas la RIE III l’an prochain, ce sera le début d’un grand chantier de démolition sociale.

Pour Ensemble à Gauche,

Jean Batou, député EàG, membre de la commission des finances

Salika Wenger, députée EàG, membre commission contrôle de gestion

Pierre Vanek, député EàG, chef de groupe Ensemble à Gauche

Plan du site |  RSS 2.0