Accueil du site > votations > Les positions du PST/POP par rapport aux votations du 28 février (...)

Les positions du PST/POP par rapport aux votations du 28 février 2016

mardi 1er mars 2016

Victoire contre l’UDC

Le Parti suisse du Travail / Parti ouvrier et populaire (PST/POP) a pris acte du rejet de l’initiative xénophobe de mise en œuvre avec un grand soulagement et une grande joie. L’acceptation aurait enterré l’État de droit et instauré des règles similaires à celles du régime d’apartheid en Afrique du sud à l’époque. Le fait qu’une grande partie de la population civile s’est opposé avec succès aux projets de l’UDC populiste de droite est particulièrement réjouissant et encourageant. En revanche le nombre de voix important pour l’initiative reste préoccupant. Il est clair que l’UDC n’est pas encore arrivé au terme de sa politique d’isolement. Une prochaine attaque contre les droits et la dignité des « étrangères-ers » est inévitable. Le PST/POP appelle toutes les forces progressistes à se défendre avec tous les moyens démocratiques contre la xénophobie et le racisme en Suisse, en Europe et dans le monde entier ! Tout comme il y a 6 ans, le PST-POP répète que les causes de la criminalité ne sont pas à chercher dans des dispositions individuelles liées à la nationalité. En réalité, l’UDC multiplie les initiatives anti-étrangers dans le but très clair de focaliser les discussions politiques sur des problèmes secondaires : ainsi, tout le débat public se concentre sur les « méchants étrangers » plutôt que sur le démantèlement social ou la troisième réforme de l’imposition des entreprises. L’UDC aime mettre en avant le nombre proportionnellement important de délit commis par des étrangers. A cela, nous répondons que ce sont les origines socio-économiques et non nationales qui jouent un rôle : pauvreté et inégalité sont les conséquences de l’exploitation capitaliste, cela est valable pour tous, quelque soit la couleur du passeport.

Non-respect de la volonté populaire de 1994

Avec le oui pour un deuxième tube du Gothard, un projet de construction est mis en route qui enfreint clairement l’article 84.3 sur le transit alpin dans la Constitution qui dit expressément : « La capacité des routes de transit des régions alpines ne peut être augmentée. Les routes de contournement qui déchargent les localités du trafic de transit ne sont pas soumises à cette disposition ». Cet article a été introduit suite à une initiative en 1994 qui a constitué une grande victoire de la gauche dans la lutte pour la protection de la nature alpine. Ainsi le projet va a l’encontre de la volonté populaire et la Constitution devient un papier sans sens ni usage. Les personnes et la nature dans la région alpine sont les perdants de cette votation. Ce sont les profits de l’industrie du ciment et de l’automobile qui ont gagné. La construction du deuxième tunnel coûtera environ 2 milliards de francs aux contribuables. S’ajoute à cette somme l’assainissement prévu d’environ 800 millions du tunnel actuel. L’entretien et le fonctionnement du deuxième tube coûteront annuellement entre 25 et 40 millions de francs, ce qui n’a pas été pris en comptepar le Conseil fédéral. De l’argent qui manquera ailleurs.

Occasion manquée

Le rejet de l’initiative « Pas de spéculation sur les denrées alimentaires » est décevant pour le PST/POP. Les électeurs ont manqué une importante occasion pour combattre la spéculation alimentaire au bon endroit. La place financière suisse et les banques suisses jouent en effet un rôle important dans la spéculation sur les denrées alimentaires et les plus grands entreprises de commerce des matières premières ont leur siège dans notre pays. Leurs intérêts de profits, qui sont entre autre responsable pour la faim de beaucoup de personnes dans le monde, ont malheureusement gagnés une nouvelle fois. Mais le combat contre la faim et la pauvreté continue !

Le droit de mariage pour tous les couples

Le PST/POP se réjouit grandement du rejet de l’initiative « Pour le couple et la famille - non à la pénalisation du mariage ». L’acceptation aurait ancré une définition conservative et arriérée du mariage dans la Constitution. Dans son programme électoral de 2015, le PST/POP revendique le droit de mariage pour tous les couples. De plus l’acceptation de l’initiative aurait crée des pertes fiscales d’environ 1,9 milliards de francs à la confédération et de 390 millions de francs aux cantons et communes.

Parti suisse du Travail / Parti ouvrier et populaire

28 février 2016

Secrétariat national PST-POP / PdA / PSdL

CP 533 • 3000 Bern 22 • Tél. 078 804 68 64 • secretariat@pst.ch • www.pst.chwww.pda.chwww.pop-pdl.ch

Plan du site |  RSS 2.0