Accueil du site > Elections fédérales 2015 > La coalition Ensemble à Gauche rassemble ses forces pour les élections (...)

La coalition Ensemble à Gauche rassemble ses forces pour les élections fédérales

Communiqué de presse · 22 juin 2015

lundi 22 juin 2015

Ce lundi 22 juin, Ensemble à Gauche a dévoilé en conférence de presse son dispositif électoral pour les élections fédérales du 18 octobre 2015 : programme, listes électorales, objectifs politiques, etc. Notre camarade, Salika Wenger, sera numéro deux de la liste "principale". C’est avec une liste « principale » sous-apparentée à deux autres listes qu’Ensemble à Gauche part à la reconquête d’un siège genevois au Conseil national, en lien avec la dynamique unitaire positive de Vaud, Neuchâtel et Zurich, des cantons où la gauche combative a aussi de sérieuses chances de regagner des sièges au Conseil National.

Dossier de presse complet en annexe

À Genève, pour le Conseil national, EàG présentera trois listes sous-apparentées :

Ensemble à Gauche avec 11 candidat·e·s dont Jean Batou (solidaritéS) comme tête de liste et Salika Wenger (PdT) en deuxième position

Ensemble à Gauche - Jeunes avec 8 candidat·e·s issus de la jeunesse engagée sur le terrain des luttes

Ensemble à Gauche - International avec 10 candidat·e·s Suisses de l’étranger ou résidents Suisses engagés pour la solidarité internationale.

Pour le premier tour du Conseil des Etats, Ensemble à Gauche présente les candidatures de Jean Batou et Salika Wenger.

La campagne s’articulera autour de trois axes principaux :

égalité (salaires, droits des travailleurs, assurances sociales, etc.)

bien commun (services publics, écologie, formation, etc.)

démocratie réelle (extension des droits politiques et syndicaux, plafonnement des campagnes, stop aux lobbies tout puissants à Berne, etc.)

Dans la période actuelle, où les attaques contre les droits sociaux et les politiques d’austérité se multiplient (paquet sur les retraites, 3ème réforme de l’imposition des entreprises, libéralisation totale du marché de l’électricité, droit d’asile, etc.) mais aussi où la politique actuelle nous mène dans le mur d’un point de vue écologique, l’existence d’une gauche combative qui résiste à Berne, qui joue le rôle de « lanceur d’alerte » en lien avec les mouvements sociaux et écologistes et qui soit également le porte-voix des plus précarisés et des plus faibles est plus que jamais indispensable. C’est pourquoi Ensemble à Gauche mènera une campagne déterminée pour envoyer au moins un·e élu·e de Genève à Berne ! Vous trouverez ci-après quelques citations issues des interventions de la conférence de presse de ce jour.

Citations

JEAN BATOU, candidat (n°1) Ensemble à Gauche « Une brise souffle pour le retour de la gauche combative au Conseil national. Avec potentiellement 4 élu·e·s (GE, VD, NE, ZH), nous aurions un petit groupe pouvant jouer le rôle de lanceur d’alerte contre le démantèlement des politiques sociales et environnementales. J’envisagerais ce rôle d’élu à Berne en y travaillant le plus collectivement possible, en rendant des comptes à ceux-celles qui m’auront élu et en les consultant. Les valeurs que nous défendons - égalité, bien commun, démocratie réelle - sont celles que défendent des forces en Europe comme Syriza ou Podemos, où elles ont rompu avec les dynamiques de la vieille gauche. Nous voulons faire entendre cette voix en Suisse ! »

SALIKA WENGER, candidate (n°2) sur la liste Ensemble à Gauche « La politique est devenu un sport de haut niveau auxquelles certaines classes n’ont pas accès. Je veux représenter celles et ceux qui n’ont pas de voix, les travailleurs·euses, les femmes, les exclu·e·s et laissés pour compte. Comme il n’y a pas de représentant de ces classes, elles sont muettes et participent de moins en moins au processus politique. Cela doit changer ! »

ALEXANDER ENILINE, candidat sur la liste Ensemble à Gauche « Avoir des élus à Berne nous permettrait de fédérer bien plus facilement les luttes au niveau national. De nombreux enjeux nous attendent : les accords TISA ou TAFTA, particulièrement problématiques du point de vue démocratique. De même, avec les deux lois sur le renseignement, qui ne sont pas loin d’un Patriot Act à la Suisse, auquel nous devons nous opposer vigoureusement. »

ANNICK ECUYER, candidate sur la liste Ensemble à Gauche « Nos revendications ne sont pas un inventaire à la Prévert. Il y a des intersections entre toutes ces problématiques, et ce système que nous combattons maintient une partie de la population la tête sous l’eau et pour nous tous ces points s’articulent en une critique cohérente et globale du système. »

GIULIA WILLIG, candidate (n°1) sur la liste Ensemble à Gauche - Jeunes « La campagne pour la liste Jeunes s’articulera autour de plusieurs axes : 1. Contre la précarité chez les jeunes (marché de l’emploi, logement, bourses d’études, apprentissages, stages non-rémunérés). Ces éléments de précarité de la jeunesse sont des reflets du système capitaliste. 2. Pour une politique migratoire ouverte et solidaire : nous voulons une rupture avec la politique d’asile xénophobe menée actuellement et proposer des solutions d’accueil dignes et correctes dans l’écho des luttes récentes de terrain sur ce sujet. 3. Contre la crise écologique. Pour nous, il n’y a pas de solution à la crise écologique dans le cadre du système capitaliste. Nous voulons faire des liens entre la lutte sociale (réduction des inégalités, contre la logique du profit maximal) et la destruction de l’environnement. Nous voulons un plan d’urgence climatique pour davantage de diminution des gaz à effet de serre sans recours aux droits à polluer. Enfin, nous dénoncerons le rôle de premier plan que joue la Suisse dans le pillage des ressources au niveau international en hébérgeant des multinationales et de sommets de trading des matières premières. »

JOSEPH DAHER, candidat sur la liste Ensemble à Gauche - International « Cette liste internationale s’inscrit dans la cohérence de notre projet politique. Notre campagne pour cette liste portera principalement sur trois axes : 1. Défense des droits démocratiques et humains : accueil des réfugiés et des requérants contre le durcissement des conditions de l’asile depuis 30 ans, et contre le racisme d’Etat. 2. Contre la collaboration militaire avec des dictatures (Bahreïn, Emirats Arabes Unis, Pakistan et collaboration militaire avec Israël avec l’achat de drones). 3. Contre l’évasion fiscale : la Suisse sert de dépôt pour les avoirs à l’étranger, on estime qu’il y aurait 490 milliards de dollars placés en Suisse pour échapper à l’impôt dans les pays en voie de développement. Par exemple, 1,5 milliards de fonds grecs sont en Suisse actuellement. Nous dénoncerons cela en solidarité avec le peuple grec. »

Listes électorales N.B. La composition des listes et l’ordre exact des candidat·e·s sont encore sujets à modifications

ENSEMBLE À GAUCHE

1. Jean Batou Ville de Genève, solidaritéS, prof. d’université, historien, député suppléant

2. Salika Wenger Ville de Genève, Députée et ex conseillère municipale, présidente « Ni pute, ni soumise », UNIA

3. Pierre Bayenet Bardonnex, solidaritéS, avocat, ancien candidat Procureur Général

4. Hélène Ecuyer Ville de Genève, Conseillère municipale, secrétaire du bureau du CM, comité Gauchebdo, Parti du Travail

5. Pablo Cruchon Ville de Genève, solidaritéS, secrétaire politique, anc. secrétaire syndical SSP, UNIA

6. Alexander Eniline Corsier, Président Parti du Travail, membre Comité directeur PST, doctorant en philosophie médiévale

7. Audrey Schmid Ville de Genève, solidaritéS, secrétaire syndicale UNIA, membre Collège du travail

8. Yves Zehfus Confignon, ancien député et conseiller municipal, Syndicom GE, représentant personnel de distribution

9. Annick Ecuyer Ville de Genève, militante transféministe à TGNS et 360°, comité LESTIME, PdT

10. Thibault Schneeberger Ville de Genève, solidaritéS, secrétaire politique et associatif, actif-trafiC, enseignant

11. Marjorie Blanchet Carouge, solidaritéS, Comité LESTIME, membre Los, collectif sans-papiers, UNIA

ENSEMBLE À GAUCHE — International

1. Razmig Keucheyan Paris, sociologue, maître de conférences Paris 4, membre d’Ensemble - Front de Gauche

2. Jeanne Planche Paris, coordinatrice campagnes d’Attac

3. Gloria Allgöwer (Kirberg) Genève, vétérinaire, membre fondatrice assoc. Chiliens résidant à Genève (ACRG)

4. Joseph Daher Coppet, solidaritéS, doctorant en études du développement, assistant-doctorant à l’Université de Lausanne, militant internationaliste

5. Erica Deuber Ziegler Genève, Historienne de l’art, militante de la solidarité internationale

6. Sébastien Guex Lausanne, solidaritéS, historien, prof. UNIL, spécialiste de la place financière suisse

7. Stéfanie Prezioso Ville de Genève, solidaritéS, prof. d’université, historienne de l’Italie contemporaine

8. Werner Marti France voisine, Parti du Travail, chauffeur de taxi, membre Médecins sans frontières, en formation en sophrologie Hypsos

9. Marie-Pierre Maystre Genève, psychotérapeuthe, Amnesty International, ELISA-Asile, BDS

10. Gilles Godinat Genève, solidaritéS, médecin-psychiatre, comité AVIVO, Coordination Climat et Justice Sociale

ENSEMBLE À GAUCHE — Jeunes

1. Giulia Willig Ville de Genève, solidaritéS, étudiante en histoire économique, 25 ans

2. Jean Burgermeister Gy, solidaritéS, étudiant en biologie, naturaliste, 26 ans

3. Aude Martenot Ville de Genève, solidaritéS, enseignante-chercheuse, Solidarité Tattes, 28 ans

4. Xavier Lany Collonge-Bellerive, paysagiste, Parti du Travail, Matu. Latine,Ing. en agronomie,Indépendant,membre ProSpecieRara,pour l’Interdiction des OGM

5. Zoé Bon Carouge, solidaritéS, travailleuse sociale, UNIA, 27 ans

6. Sébastien Ecuyer Lancy, secrétaire cantonal Parti du Travail, secrétaire de l’association Old Street, secrétaire de l’association Piment Rouge, assistant social bénévole

7. Daniel Minten Confignon, solidaritéS, étudiant en musique, 26 ans

8. Cécilia Diologent Ville de Genève, solidaritéS, travailleuse sociale, 27 ans

Plan du site |  RSS 2.0