Accueil du site > Activités > cafés politiques > Café politique (assemblée publique) sur le traité TiSA

Café politique (assemblée publique) sur le traité TiSA

mardi 10 juin 2014

Les médias bourgeois n’en parlent pas, et pourtant en ce moment même une cinquantaine d’Etats, dont la Suisse, négocient en grand secret un traité sur le commerce des services, TiSA (trade in service agreement) d’après l’acronyme anglais, ou ACS (accord sur les commerce des services).

D’après les informations qui ont filtré, le but de ce traité est la libéralisation totale du marché des services. Concrètement, cela impliquerait l’obligation de neutralité concurrentielle pour les Etats. Les hôpitaux et écoles privées devraient être subventionnées de la même façon que les écoles et hôpitaux publics, au nom de la "concurrence libre et non-faussée". Privatisation massive des services publics pour le seul profit d’entreprises privées en perspective !

De plus, les entreprises qui s’estiment lésées pourraient porter plainte contre les Etats devant des tribunaux privés formés d’avocats d’affaire sans aucune légitimité démocratique ni aucun contrôle.

Il est prévu que TiSA soit signé en 2014 déjà. Il sera ensuite soumis à la ratification par l’Assemblée fédérale, qui n’aura pas le droit d’y changer ne serait-ce qu’une virgule. Il est à craindre qu’il soit soustrait au référendum facultatif.

La lutte s’organise contre TiSA. Pour y contribuer et pour informer la population, le Parti du Travail organise un café politique (assemblée publique) sur le sujet.

Venez en débattre avec Gérard Scheller, responsable d’ATTAC Genève

le mercredi 18 juin à 19h00 à la salle du Cercle du Mail 25 Rue du Vieux-Billard 1205 Genève

Plan du site |  RSS 2.0